Suzanne ORTS

C'est avec une grande émotion que nous avons appris par sa petite-fille, le décès de notre amie Suzanne Orts, Déportée-Résistante, à l'âge de 91 ans.


En 1943, alors qu’elle est lycéenne, convaincue de la pertinence de l’appel du 18 Juin et des motivations du Général de Gaulle pour agir et libérer avec les Alliés la France du joug nazi, elle s’engage dans la Résistance comme agent de renseignements du réseau « Marco Polo » avec l’aide de sa mère, elle aussi membre de ce réseau. Elle reçoit comme mission de recueillir les informations sur les positions des défenses allemandes dans le Sud de la France.


Le 21 mai 1944, elle est arrêtée sur dénonciation et internée dans la citadelle de Perpignan. Elle est rejointe par sa mère et son frère peu de temps après. Elle est déportée avec sa mère parmi un groupe d’une soixantaine de femmes, tout d’abord à Neue Bremm, un camp de concentration nazi situé près de Sarrebrück, puis au camp  Ravensbrück. Le 20 juillet 1944, les SS l’envoient dans le Kommando de Hasag-Leipzig, un satellite dépendant du camp de concentration de Buchenwald. Le 13 avril 1945, les SS vident le camp en raison de la progression des troupes alliée de libération et jettent les femmes sur les routes. Elles vivent alors  ce qui a été qualifiée de « terrible marche vers la mort ». Suzanne tient le coup jusqu’au 22 avril 1945. À Cavertiz, en Saxe, sa mère et elle, ainsi que quelques camarades s’arrêtent et trouvent de l’aide auprès d’un groupe de prisonniers de guerre français.


Le 25 avril 1945, les troupes soviétiques franchissent l’endroit où elles se trouvent. Bientôt ces déportées affaiblies et éreintées par leur détention passent en zone d’occupation américaine. Le 18 mai 1945, Suzanne et sa mère sont rapatriées par avion à Paris.


Suzanne Orts a depuis beaucoup témoigné pour expliquer son engagement, les valeurs humanistes qu’elle défend et décrire la réalité du quotidien dans les camps de concentration nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.


Notre amie Suzanne Orts était Grand Officier dans l'Ordre national de la Légion d'Honneur et Grand'Croix dans l'Ordre national du Mérite et titulaire de nombreuses décorations liées à la Résistance et à la Déportation.

 

La cérémonie des obsèques aura lieu : Samedi 24 février 2018 à 10h30 à la Paroisse de Saint Clément de Rivière (34).

Le Président William Garrivier et des représentants de l'UNADIF-FNDIR de l'Hérault seront présents avec le Porte-Drapeau et une gerbe UNADIF-FNDIR.


Nos associations UNADIF-FNDIR renouvellent leurs plus sincères condoléances à sa famille et ses amis.


 

.