Raymond CAILLET

Raymond CAILLET

 

Décès de Raymond Caillet, Déporté-Résistant, survenu le 31 octobre 2020, à l'âge de 94 ans.

 

Raymond Caillet était l'un des derniers survivants de la grande manifestation grenobloise du 11 novembre 1943. Arrêté, il fut déporté à Mauthausen avant son transfert au camp annexe de Loibl Pass.

 

Il est arrêté avec 600 autres personnes le 11 novembre 1943. Il disait : « Nous nous sommes rencontrés sans vraiment obéir à un mot d'ordre. Nous voulions simplement tous manifester devant le monument aux morts. Devant l'avance des gardes mobiles, nous avons reflué vers le monument des Diables Bleus. «

 

Les Allemands avec l'aide des gardes mobiles nous ont encerclé sur la place, ce qui est devenu la « Place du 11 Novembre 1943. »

 

Le lendemain matin les Allemands, ont fait une sélection de 369 Isérois arrêtés lors de cette manifestation, ils seront déportés dans les camps de concentration. Seuls 120 en reviendront, dont Raymond Caillet, l'un des cinq rescapés encore en vie.

 

Il arrive à Mauthausen en 1944, il raconte : « nous dormions tête-bêche sur des châlits, sans manger. Puis c'est le transfert vers le kommando extérieur. Percement d'un tunnel entre l'Autriche et la Yougoslavie, à Loibl Pass. »

 

Il participe malgré lui au percement de ce tunnel, où il est affecté à l'entrée. A l'intérieur le travail est bien plus dur, il fallait creuser le tunnel sur des échelles et évacuer les gravats.

Les gravats ont servi à construire la route qui existe encore à ce jour. Il y est retourné des années plus tard avec son épouse.

 

Des conditions pénibles, des privations, des coups, il disait : " J'ai encore mal aujourd'hui à la tête. Il ajoutait : " c'est mon jeune âge qui m'a certainement sauvé."

 

Il est libéré par les partisans yougoslaves en 1945, il restera un mois avec les maquisards, avant de regagner Grenoble, où ces parents l'attendaient à la gare.

 

Raymond Caillet a témoigné dans le dernier film, consacré au retour des déportés, présenté en mairie de Grenoble le 22 août 2020.

 

Fidèle à notre association UNADIF-FNDIR depuis de très nombreuses années, il a participé à plusieurs conférences dans le cadre du CNRD.

 

Il était vice-président de l'amicale du 11 Novembre 1943, à laquelle il était très attaché. Il ne manquait jamais la cérémonie annuelle, en Mémoire de ces camarades disparus.

 

Lieutenant de police honoraire, Raymond Caillet était Officier dans l'Ordre national de la Légion d'Honneur, Médaillé militaire, et titulaire de la Croix de guerre 1939 -1945 avec Palme et de la Médaille de la Déportation pour faits de Résistance.

 

Les obsèques ont eu lieu en l'Église Saint Christophe De Prédieu de Saint-Egrève (38120) le vendredi 06 novembre 2020 à 10h30.

 

Nous présentons à toute sa famille, nos plus sincères condoléances.