Lucien BARON

Lucien BARON est mort dans sa 95ème année, en juin 2018 à Marmande.

Né à Rouen, il avait rejoint la Résistance en mars 1943 dans l’Aveyron.

Maquisard sur le Larzac, il avait une quinzaine de jeunes sous ses ordres, avant d’être arrêté le 10 mars 1944 sur dénonciation.

Après avoir été longuement torturé par la Gestapo, il fut condamné à mort, avant que les Allemands ne décident de le déporter. Après avoir transité par Royallieu, Lucien Baron est déporté à Neuengamme sous le matricule 31 455.

Libéré par les Américains, il retrouve les siens dans le centre d’accueil du Lutetia à Paris.

 


Marié, père de trois enfants, il avait également six petits-enfants et 8 arrière-petits-enfants.

Lucien Baron était président de l’UNADIF-FNDIR du Lot-et-Garonne.

Conscient du devoir de mémoire, il intervenait souvent devant les élèves du département.


Pierre Baron était titulaire de nombreuses médailles dont celle de Chevalier de la Légion d’honneur.

 

 

 

 

 

 

 

.