Jacques WALKER

Jacques WALKER membre de notre UNADIF-FNDIR 72, est mort à Nantes, le 6 novembre 2017, à 93 ans.

Né à Paris, le jeune homme fuit le travail obligatoire et se réfugie dans la Sarthe. Il entre alors en résistance avec des camarades de son âge.

Grâce à une jeune Parisienne, elle aussi repliée dans ce département, ils reçoivent des faux papiers. Ils distribuent des tracts au nom de «Défense de la France», avant d’être intégrés au réseau du même nom.


Jacques Walker cache également des armes à son domicile. Le groupe est démantelé après avoir été dénoncé. Malgré de terribles tortures, le jeune homme résiste aux interrogatoires conduits par la Gestapo du Mans.

Le groupe est ensuite dirigé vers Compiègne, avant de partir pour l’Allemagne dans le «Train de la mort» du 2 juillet 1944, où plusieurs amis de Jacques Walker périront.

Déporté à Dachau puis à Allach, le jeune homme sera libéré le 29 avril 1945.

Marqué profondément dans son esprit et sa chair par les souffrances endurées.