Edouard CASTAINGS

L'UNADIF-FNDIR de l'Isère vous fait part du décès d'Edouard Castaings, Déporté-Résistant, un fidèle de notre association depuis de très nombreuses années.

 

Edouard Castaings naît le 31 janvier 1925, à Bordeaux.


Encore lycéen, il entre dès février 1943 dans un réseau de Résistance (réseau Mithridate-Alouette)…. Dénoncé avec d’autres camarades, il est arrêté, le 29 juillet 1943. Incarcéré au Fort du Hâ à Bordeaux, puis transféré à Compiègne, il est déporté par le convoi I. 161.à destination de Buchenwald, où il arrive le 16 décembre 1943. Il y reçoit le matricule 38 556.


Libéré le 11 avril 1945 par l’armée américaine du Général Patton, il est rapatrié le 30 avril 1945.

Ses parents l’envoient alors en convalescence dans un sanatorium à Lestelle-Betharram, près de Lourdes.


Quelques mois plus tard, il intègre l’école des Arts et Métiers d’Angers, d’où il sort en 1948, avec son diplôme d’ingénieur en hydraulique et rentre dans la foulée chez Neyrpic, où il effectuera toute sa carrière professionnelle jusqu’en 1985.


Membre de l’UNADIF-FNDIR de l'Isère, il en sera le trésorier durant une certaine période, et s’occupera également de l’organisation du voyage annuel  au Struthof, offert aux lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation.


Il était Chevalier de la Légion d’Honneur, et titulaire de la croix de guerre 1939-1945.


Il décède à presque 94 ans, le 29 décembre 2018.


Edouard Castaings avait 2 enfants, 2 petits-enfants, 4 arrière-petits-enfants.


Il est inhumé dans le cimetière Saint-Victor du Haut-Meylan, un petit coin qu’il affectionnait particulièrement lors de ses longues promenades solitaires.

 

 

Jean-Paul Blanc, président de l'UNADIF-FNDIR 38

 

 

 

 

 

 

 

 

.